Programme QUARTZ
Foire aux questions

 

 

Le programme QUARTZ
c’est aussi :

  • QUARTZ Regular,
  • QUARTZ Elite
  • QUARTZ Event.

Voici quelques réponses aux questions que vous vous posez sur le Programme QUARTZ et ses déclinaisons.

Le Programme QUARTZ contribue à un sport sans dopage tout en offrant un suivi de santé unique et
innovant.

Pour pallier à plusieurs problèmes constatés:
• Certains médicaments ne figurent pas sur la liste des interdictions alors qu’ils devraient y être.
Ex : Le tramadol, les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), le levothyrox…etc. qui en plus
de pouvoir améliorer la performance présentent un risque élevé pour la santé dans le cadre de
la pratique du trail running.
• Une utilisation détournée et abusive des AUT. Dans le cadre du programme QUARTZ si un
athlète est malade, il se soigne et ne court pas. S’il court, c’est sans prise d’aucun médicament
pouvant aider la performance.
Ex : Kilian Jornet sur l’UTMB 2018 qui se fait piquer par une guêpe avant la course et qui par
choix personnel et suivi du programme QUARTZ n’a pas voulu bénéficier d’une AUT pour des
corticoïdes ni avant la course ni pendant la course quand sa situation s’est aggravée.
• La santé de l’athlète n’est pas prise en compte dans le passeport biologique de l’Athlète (PBA)
développé par l’Agence Mondiale Antidopage.
Ex : un athlète avec une anémie sévère ou une pathologie hormonale ne sera jamais informé
dans le cadre du PBA.

Aux organisateurs, au travers du programme QUARTZ Event, et aux athlètes au travers des
programmes QUARTZ Elite et QUARTZ Regular.
QUARTZ Elite prend la forme d’un suivi annuel. QUARTZ Regular est une action ponctuelle basée sur la prévention, destinée à tous les coureurs.

Le programme QUARTZ Event s’adresse aux organisateurs d’événements alors que les programmes
QUARTZ Elite et QUARTZ Regular s’adressent directement aux sportifs et/ou aux équipes.
Le programme QUARTZ Elite comprend un suivi biologique à l’année ce qui n’est pas le cas du
programme QUARTZ Regular; c’est la seule différence entre ces deux programmes.

Une commission médicale composée uniquement de médecins est constituée sur chaque évènement.
Cette commission a la possibilité de prendre conseil auprès des experts de son choix. Elle est chargée
d’interpréter et de classifier les profils des sportifs, puis de donner un avis consultatif à destination de
la direction de course sur l’état médical des participants.

Le programme QUARTZ est dépourvu de tout intérêt financier, il est mis en place par trois entités
indépendantes et à but non lucratif. Chaque année, l’ITRA offre le programme aux meilleurs athlètes
du classement international grâce au soutien de plusieurs marques. Il arrive donc que des marques
financent le programme pour des athlètes qui ne font pas partie de son team.
Le suivi biologique est confidentiel, chaque athlète est libre de le partager avec son sponsor et seul
lui/elle prend la décision de rendre son espace santé publique pour plus de transparence.
Cette organisation est unique dans le sport de haut niveau.

Le programme QUARTZ Regular offre gratuitement à chaque sportif un espace santé privé, sécurisé,
accessible en ligne partout dans le monde et consultable uniquement par les médecins des courses
QUARTZ Event.
En complétant son espace santé, le sportif permet ainsi une meilleure prise en charge médicale en cas
de problème pendant la course.
Dans le cadre du programme QUARTZ Elite, le sportif dispose en plus d’un suivi biologique régulier et
personnalisé en relation avec un médecin et/ou un spécialiste à même de lui fournir explications et
conseils.

Lorsque les coureurs complètent leur espace santé et qu’ils s’inscrivent sur une course QUARTZ Event,
le directeur médical de la course peut prendre connaissance des dossiers médicaux des participants
avant l’événement et être mieux préparer à toute éventualité. Pendant la course, les équipes médicales
peuvent accéder instantanément à l’espace santé de chaque participant grâce au numéro de dossard et
lui fournir les soins appropriés, compte tenu des informations déclarées (allergies, asthme, diabète,
traitement particulier…). Ces informations sont primordiales pour un diagnostic adapté, rapide et
efficace.

Les profils sont classés selon les 4 catégories suivantes : « normal », « with potential disease »,
« atypical », « abnormal ».

Cela signifie que tout va bien. Le sportif peut continuer à pratiquer son sport sans problème.

Cela signifie que les valeurs biologiques sont en-dehors des normes de laboratoires et que nous ne
possédons pas d’antécédents pour vérifier si cela est normal ou non. Des analyses complémentaires
sont nécessaires. Selon les valeurs constatées, il peut être conseillé au sportif de ne pas prendre le
départ de la course.

Cela signifie que les valeurs biologiques sont caractéristiques d’une potentielle maladie. Des analyses complémentaires peuvent être nécessaires. Selon les valeurs constatées, l il peut être conseillé au sportif de ne pas prendre le départ de la course.

Cela signifie que les valeurs biologiques sont en dehors des normes de laboratoire et/ou présentent
des incohérences avec les résultats d’analyses réalisés auparavant. Des analyses complémentaires
peuvent être nécessaires ainsi qu’un contrôle anti-dopage. Le sportif ne sera pas autorisé à prendre le
départ de la course (« no start rule »).

Oui. Si le bilan de santé du sportif présente un problème médical sévère, il peut ne pas être autorisé à
prendre le départ de la course que l’origine soit une maladie ou le recours au dopage.

La Commission médicale peut aller jusqu’à proposer à la direction de course la mise hors compétition
d’un participant pour raisons de santé. La décision finale appartient à l’organisateur.

Les médecins de la commission médicale, les experts de leur choix et les médecins de l’évènement
uniquement pendant la durée de la course, ainsi que tout médecin désigné par le sportif (médecin
traitant, médecin d’un team).

Non, il est cogéré par 3 organisations (ITRA, AFT, USS) à but non lucratif.

Le programme QUARTZ Event est financé par les courses directement ou par le sponsor principal du
circuit pour le cas du Golden Trail Series. Le programme QUARTZ Elite est financé par le sponsor
principal du sportif si le suivi annuel ne lui est pas offert par une autre entité (ITRA, AFT…). Le
programme QUARTZ regular est financé par les courses directement.

• Les Championnats du Monde de Trail IAU-ITRA 2016 (76 analyses), 2017 (81 analyses),
2018 (102 analyses) et 2019 (à venir).
• Le circuit Ultra-Trail® World Tour 2016 (212 analyses), 2017 (282 analyses) et 2018 (284
analyses – en cours).
• Courses Salomon en 2017 (4 courses – 71 analyses) et le circuit Golden Trail Series en
2018 (5 courses – 147 analyses).
• Le Festival des Templiers 2017 (27 analyses) et 2018 (49 analyses).

En tant que sportif vous devez :
– Compléter le formulaire médical
– Déclarer votre personnel médical (médecin) et technique (entraîneur) si existants
– Déclarer votre localisation (pays/ville) et votre planning de compétition sauf si vous êtes déjà
localisé dans le logiciel ADAMS de l’AMA
– Déclarer vos Autorisations d’Usage à des fins Thérapeutiques (AUT) éventuelles
– Déclarer tous les médicaments que vous utilisez
– Déclarer tous les compléments alimentaires que vous utilisez
– Accepter l’ensemble des prélèvements sanguins ou capillaires ou urinaires ou salivaires demandés pour analyses

L’inscription et compléter votre espace santé vous prendra au maximum 15 min. Ensuite par mois, il
faudra compter entre 5 et 15min pour compléter votre localisation et/ou les médicaments et
compléments alimentaires utilisés. Chaque sportif réalise en moyenne dans le cadre de QUARTZ Elite
entre 5 et 15 analyses/an (biologiques et toxicologiques) réparties en 50% sur place en compétition et
50% hors-compétition.

Oui.
QUARTZ Elite et QUARTZ Regular sont basés sur le volontariat des athlètes
QUARTZ Event est matérialisé par un article inséré dans le règlement de la compétition que le coureur
accepte lors de son inscription. Il s’agit donc d’un contrat privé entre l’organisateur et le coureur.

a) Le programme QUARTZ est conforme au code mondial antidopage de l’Agence Mondiale
Antidopage :
Chapitre 5.8.3 : « Enquêtes et collecte d’informations», tous les résultats d’analyses biologiques du
programme QUARTZ peuvent être partagés avec les organisations en charge de la lutte antidopage »;
C’est en ce sens que QUARTZ contribue à la lutte contre le dopage.
b) Le programme QUARTZ est conforme aux règlementations IAAF :
Règles de Compétition IAAF 2018-2019 – Règlement médical :
• Règle 52.1 : « Les membres doivent faire de leur mieux pour s’assurer que tous les athlètes
sous leur juridiction qui participent à des compétitions internationales ont un état de santé
physique compatible avec les compétitions d’élite en athlétisme. »
• Règle 52.2 : « Tout Membre doit faire tout son possible pour que le suivi médical approprié et
continu de ses athlètes soit effectué en interne ou par l’intermédiaire d’un organisme externe
agréé. »
Recommandations médicales de compétition IAAF – Janvier 2013 :
• Chapitre 1, Article 6.4 : « En cas de risque pour la santé des athlètes, les prestataires de soins
de santé devraient les dissuader de poursuivre leur entraînement ou la compétition et les
informer des risques. »
• Chapitre 2, Partie C, Article 5 : « En résumé, la commission médicale et antidopage de l’IAAF
estime qu’une évaluation préalable à la participation ou périodique à l’état de santé pourrait
contribuer :
– au dépistage de la population sportive et à la détection de maladies silencieuses
asymptomatiques
– à la prévention de problèmes de santé aigus et inattendus ou d’événements mettant la vie
en danger
– à une gestion appropriée et précoce des conditions de santé
– à une décision sur la possibilité de participer à une activité sportive intensive; »
Ainsi, le programme QUARTZ est conforme à la réglementation mondiale de l’IAAF et en particulier sur
le point relatif aux « no start rule »; règlements en vertu desquels l’IAU, l’ITRA mais aussi la WMRA
opèrent.

SHOL respecte les règles internationales les plus restrictives en matière de protection et d’utilisation
des données personnelles et médicales.
a) SHOL est 100% conforme au règlement (UE) 2016/679 appelé Règlement général de l’UE sur
la protection des données (RPG)
b) Un délégué à la protection des données (DPD) a été nommé pour SHOL
c) SHOL est 100% conforme à la protection des données de santé de l’UE et au code de la santé
publique français (article L.1111-8) connu sous le nom d’Hébergeurs de Données de Santé
(HDS).
d) SHOL respecte à 100% les autres réglementations nationales, telles que la loi américaine
HIPAA (Portability Insurance Accountability Act).

Oui. SHOL est 100% conforme % au règlement (UE) 2016/679, connu sous le nom de Règlement
général de l’UE sur la protection des données (RGP). Depuis mai 2018, avec l’entrée en vigueur du
règlement général sur la protection des données, il existe un ensemble de règles de protection des
données pour toutes les sociétés opérant dans l’Union européenne (UE), où qu’elles soient installées.
Le RGPD réglemente le traitement par un particulier, une entreprise ou une organisation de données à
caractère personnel relatives à des particuliers dans l’Union européenne.

Des analyses de sang, d’urine, de cheveux et de salive peuvent être réalisées dans le cadre du
programme QUARTZ.

Le contrôle antidopage va rechercher la présence d’une substance interdite dans les urines ou le sang
alors que le programme QUARTZ s’intéresse aux effets de ces substances sur l’organisme. L’EPO peut
disparaître en 6h00 et vous n’en trouverez plus trace dans les urines alors que ses effets peuvent
durer plusieurs semaines. Le timing d’un contrôles antidopage est donc capital alors qu’il l’est
beaucoup moins dans le cadre du programme QUARTZ.

Les analyses biologiques avec plus de 150 marqueurs permettent de dresser un profil des sportifs. Les analyses toxicologiques permettent de vérifier que les médicaments éventuellement déclarés par le sportif correspondent bien à ceux retrouver dans son organisme.

Le sportif peut recevoir une demande d’analyse à réaliser « à distance », c’est-à-dire dans le
laboratoire le plus proche de sa localisation, dans le cadre de son suivi annuel QUARTZ Elite ou dans le
cadre de sa participation à une compétition QUARTZ Event.
Le sportif réalise l’analyse demandée puis les résultats sont transmis à l’association Athletes For
Transparency qui prend en charge les coûts de l’analyse. Seuls les médecins ou experts désignés par la
commission médicale de l’ITRA ont accès aux données de santé et donnent un avis médical sur les
résultats d’analyse du sportif.

Les standards des laboratoires d’analyses biologiques font que c’est une obligation légale de devoir
vérifier l’identité d’un patient. Toutefois si un sportif dopé essaie d’envoyer une autre personne au
laboratoire, la différence dans le profil biologique entre cette analyse à distance et une analyse sur
place juste avant une compétition ou l’identité du sportif est garantie engendrerait un profile
«anormal». D’autres vérifications sont possibles à distance comme les tests de groupage sanguin et de
phénotypage.

Les résultats de ces analyses sont 100% fiables. Ce sont les mêmes laboratoires qui toute l’année
fournissent des résultats à des millions de patients et de médecins à travers le monde. A la différence
des contrôles antidopage, en cas d’anomalie, il est toujours possible de procéder à une nouvelle
analyse identique.

Non. Le laboratoire doit transmettre la facture à l’Association AFT qui se charge du règlement par
virement. Malgré tout il arrive parfois que le laboratoire demande un paiement immédiat; celui-ci est donc réalisé par le sportif qui est remboursé sous 15 jours par l’Association AFT.

Non. Le programme QUARTZ n’a pas vocation ni compétence à se substituer aux réglementations
nationale et internationale en vigueur en matière de lutte antidopage.

Le programme QUARTZ contribue à un sport sans dopage par l’éducation des athlètes aux bonnes
pratiques du sport : « un médicament est fait pour se soigner pas pour performer ». Il établit un profil
évolutif de chaque sportif permettant d’identifier des variations éventuelles en relation avec :
– une maladie,
– des conditions spécifiques (altitude, fatigue, surentraînement…),
– le recours au dopage.

Oui.
a) Il permet d’alerter les autorités compétentes en cas de profil anormal
b) Il permet d’éduquer les sportifs (prévention)

Le programme QUARTZ et un contrôle antidopage sont deux actions indépendantes, qui peuvent être
complémentaires, lorsque par exemple la commission médicale alerte les autorités compétentes
[Organisations Nationales Anti-Dopage (ONADs), Fédération Internationale] en cas de profil anormal
détecté par le programme QUARTZ. Il est déjà arrivé par le passé et encore en 2018 que des contrôles
anti-dopage soient organisés spécifiquement suite à des informations fournies par le programme
QUARTZ.

Non. Les analyses réalisées dans le cadre du programme QUARTZ obéissent aux normes
internationales de la biologie médicale, différentes de celles de la lutte anti-dopage.

Le recours à des substances et/ou méthodes dopantes a des conséquences biologiques sur l’organisme
identifiables dans le cadre du programme QUARTZ. Les profils anormaux identifiés sont alors signalés
aux autorités compétentes et une « no start rule » peut être appliquée.

Les profils anormaux identifiés par la commission médicale sont signalés aux autorités compétentes.

Face à la question du dopage, un sportif «propre» ou un sportif dopé auront une même réponse
commune à savoir: «nous sommes régulièrement soumis à des contrôles antidopage»; rien ne permet
alors de les distinguer.
La diffusion en ligne des données recueillies est un élément clef qui peut permettre à un sportif d’aller
un peu plus loin dans une démarche de transparence.
Cette option de pouvoir diffuser au grand public l’ensemble des données recueillies dans le cadre du
programme «QUARTZ» est un choix du sportif. Elle peut être activée ou désactivée librement par le
sportif. Ce n’est pas une obligation dans le cadre du programme «QUARTZ».
Toutefois pour ne pas «gêner» le sportif dans sa préparation (la prise d’un médicament peut indiquer
un état de moindre performance, une localisation en temps réel peut gêner un athlète «connu» dans sa
préparation), les données recueillies ne sont affichées qu’avec un délai de un mois. Par exemple, en
juillet 2019 seules les données du mois d’avril et de mai 2019 seront accessibles au grand public si bien évidemment cette diffusion est souhaitée par le sportif (option activée).

venenatis, libero consequat. quis, Aliquam Sed neque. ut diam